Menu

5 solutions pour nounou quand maman est jalouse

Voyons comment vous pouvez aider maman à surmonter sa jalousie et éviter de la provoquer. Parce qu’être professionnelle de la petite enfance c’est aussi faire preuve de bienveillance envers les parents. Kit de survie pour nounou, blog d’entraide et conseils pour auxiliaires parentales et assistantes maternelles. Maternité, contrat, salaire, recherche de travail, …

 

Hello les galériennes,Femme manga blouse blanche a lunette mascotte de kit de survie pour nounou en galère présentation
Vous avez peut-être jeté un œil à l’article « 5 raisons pour maman de ne pas être jalouse de nounou ». Voyons comment vous pouvez l’aider à surmonter ce sentiment. Parce qu’être professionnelle de la petite enfance c’est aussi faire preuve de bienveillance envers les parents.

Connaitre les craintes liées au premier enfant

Quand il s’agit d’un premier enfant, quelques mamans souffrent de ce que j’appelle, le « syndrome de la première nounou ». La maman est coincée entre son envie (ou pas) de reprendre le travail, son besoin d’être avec son enfant, la peur de choisir une mauvaise nounou et la jalousie de celle qui va « prendre sa place » dans la journée. Le tout forme un cocktail explosif qui peut empêcher la maman d’apprécier les nounous qu’elle rencontre. Elle n’arrive pas à se décider et c’est à la dernière minute qu’elle est obligée de choisir. En général, il ne reste plus de « bonnes » nounous car elles ont toutes trouvé des postes.

Mais, si par chance elle tombe sur vous, il est possible qu’elle vous en fasse baver !! Peut-être parce qu’elle a dû choisir dans l’urgence et qu’elle se demande si vous étiez vraiment la bonne ou bien parce qu’elle n’arrive pas à vous faire confiance. Ne le prenez pas pour vous. La plupart du temps la maman sait très bien qu’elle est injuste avec vous, mais…elle a un peu de mal à ne pas vous fliquer.

La solution : Patience, compréhension et…patience.

Patience pour supporter les écoutes (pas très discrètes) derrière la porte, les retours 1h plus tôt, les oublis permanents de clé, portable … pour revenir dans la maison et vous « surprendre » 10 min après son départ. Mamie qui débarque à la maison en pleine journée ou cette fille qui vous espionne au parc et que vous avez vue en photo sur les murs de votre patronne.
Compréhension pour répondre avec douceur aux « attaques » verbales en tout genre et aux « tests » divers.
Patience, encore, pour écouter la maman vous expliquer pour la 3eme fois comment on fait un biberon alors qu’elle vous a choisie pour vos 10 années d’expérience et/ou votre diplôme. Et bien sur, le tout avec le sourire !

Valoriser la maman

Voyons comment vous pouvez aider maman à surmonter sa jalousie et éviter de la provoquer. Parce qu’être professionnelle de la petite enfance c’est aussi faire preuve de bienveillance envers les parents. Kit de survie pour nounou, blog d’entraide et conseils pour auxiliaires parentales et assistantes maternelles. Maternité, contrat, salaire, recherche de travail, …

S’il s’agit d’un premier enfant, maman n’a peut-être pas encore une bonne prise en main du biberon, du change de couche, des étapes du développement … C’est un moment fragile ou des remarques même pleines de bonnes intentions pourraient la dévaloriser.

Alors :
– Laissez-lui de l’espace. Quand elle est avec ses enfants en votre présence restez en retrait. Ne la privez pas de son rôle de mère.
– En cas de difficulté, n’intervenez pas à moins qu’elle ne vous le demande. Si c’est le cas, ne faites pas à sa place mais avec elle. Apprenez-lui à le faire toute seule sans pour autant parler comme « un professeur ». Faites preuve de tact et ménagez sa fierté de maman.
– Enfin, si votre relation avec elle s’y prête, vous pouvez aussi la complimenter avec discrétion et simplicité. Evitez les grandes déclarations exagérées.

Note de galérienne :
ATTENTION aux remarques destructrices du genre « C’est incroyable, dès que vous êtes là elle devient infernale ! », « C’est parce qu’avec moi, il sait que ça ne marche pas », « Moi, je ne cède pas, elle a compris tout de suite » ou autre remarques inutiles.

Il est vrai qu’en présence des parents, votre travail devient (presque toujours) infernal. C’est normal, l’enfant préfère tout simplement rester avec ses parents plutôt que de se « coltiner » la nounou. Et même si effectivement les parents n’arrivent pas à faire preuve d’autorité, ce n’est pas votre problème ! Sauf demande de leur part vous ne devez pas vous en mêler.

Engager le dialogue avec la maman

Voyons comment vous pouvez aider maman à surmonter sa jalousie et éviter de la provoquer. Parce qu’être professionnelle de la petite enfance c’est aussi faire preuve de bienveillance envers les parents. Kit de survie pour nounou, blog d’entraide et conseils pour auxiliaires parentales et assistantes maternelles. Maternité, contrat, salaire, recherche de travail, …

Si vous sentez des tensions n’attendez pas pour engager le dialogue. Choisissez un moment calme où vous êtes seules. Prenez le temps d’écouter sincèrement et avec attention la maman. Rassurez-la sur son rôle de mère, n’oubliez jamais de lui rapporter quand l’enfant a demandé après elle ou qu’il la mentionnée. Si votre pire crainte est que l’enfant passe sa journée à réclamer sa maman, la sienne est qu’il l’oublie. Rappelez-lui qu’aucune femme ne prendra jamais sa place.

Et si l’enfant réagit mal quand elle vient le chercher le soir ? Expliquez lui, pourquoi : les enfants jouent sur cette jalousie pour attirer l’attention de leur mère ou lui faire « payer » ce sentiment « d’abandon » qu’ils ont ressenti le matin. Il est donc important qu’elle sache qu’il ne vous préfère pas et que c’est même tout le contraire.

Comprendre la relation femme à femme

Si vous étiez « un » nounou la jalousie serait probablement moindre avec la mère et plus importante avec le père. Vous ne seriez pas une rivale dans le rôle de « deuxième maman ».

Si vous êtes assistante maternelle, la maman peut culpabiliser de ne pas faire comme vous : rester chez soi pour s’occuper de son enfant. Malheureusement, dans ce domaine vous ne pouvez pas faire grand-chose. Evitez simplement de faire comme certaines qui réclament constamment des « je t’aime » et des marques d’affection à l’enfant. Vous êtes là pour lui apporter des choses, et non l’inverse.

Réserver les « premières fois » à la maman

Voici un point délicat quand bébé parle ou marche la première fois…mais avec vous. Que faire ?
RIEN. Vous ne dites absolument RIEN. Pas de photos, de vidéos ou d’appel. SILENCE.

Par contre, si quand maman arrive bébé marche jusqu’à elle, parfait ! Sinon contentez-vous de dire que vous sentez que c’est pour bientôt. On ne vole pas aux parents le premier « maman » ou les premiers pas. La frustration et parfois même le mal-être que cela déclenche est absolument à fuir. C’est bien le seul moment où je vous encourage vivement à ne pas être totalement transparente avec les parents.

Bye
NEL (Nounou En Liberté)

Et vous ?

Donnez-moi votre avis !

Partager l’article sur Pinterest :

Voyons comment vous pouvez aider maman à surmonter sa jalousie et éviter de la provoquer. Parce qu’être professionnelle de la petite enfance c’est aussi faire preuve de bienveillance envers les parents. Kit de survie pour nounou, blog d’entraide et conseils pour auxiliaires parentales et assistantes maternelles. Maternité, contrat, salaire, recherche de travail, …

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Cet article comporte 2 commentaires
  1. Je ne dois pas être une mère normale car quand ma nounou m’a annoncé les premiers pas solo de mon fils, tout ce que j’ai ressenti c’est une fierté immense et aucune jalousie qu’il les aient fait devant elle… Au contraire je trouve ça infiniment plus agréable pour lui et pour moi de savoir qu’il est aussi bien avec elle qu’avec moi, le contraire me paraîtrait atroce et sadique.

    1. Emy merci de votre franchise, je suis totalement d’accord avec vous. Il est primordial que bébé se sente bien avec nounou (j’en parle à la fin de l’article aux mamans).
      Il faut savoir que le dernier paragraphe de l’article est une consigne donnée par les directrices de nombreuses crèches et d’agences de luxe qui interdisent à leurs intervenantes de le dire aux parents.
      En plusieurs années de métier, je peux vous assurer qu’il est très dur de voir les yeux d’une maman se remplir de larmes de tristesse quand vous lui annoncez quelle a raté les premiers pas de son bébé. Même si vous les avez filmés avec votre téléphone.
      Mes articles ont pour but d’informer, chaque nounou est libre (encore heureux) de décider par elle même.

Donnez votre avis !!

Rechercher